Se connecter Login

 

La Casa Xanxo, une maison de maître dans le coeur historique du centre ville de PerpignanCasa Xanxo, a mansion in the historic heart of the city of Perpignan

La Casa Xanxo,  une maison de maître dans le coeur historique du centre ville de Perpignan

Située rue de la main de fer, la Casa Xanxo est une maison de Perpignan construite au XVe siècle et qui a la particularité d’avoir traversé les âges sans subir de grosses modifications. A présent propriété de la ville de Perpignan, elle se visite gratuitement.

Au Rez-de-chaussée, mis à part le jardin, vous trouverez une salle voûtée aux chapiteaux sculptés. Le premier étage contient un salon d’apparat boisé – les plafonds sont magnifiques – et un petit salon d’un style Empire. Vous y trouverez, notamment, une maquette de grande échelle représentant la ville de Perpignan au XVI° siècle.

Ce deuxième salon présente une copie du plan relief exposé au musée des plans-reliefs, à Paris, représentant Perpignan au XVIIe siècle. L’original fut créé en 1686, il fait partie de la collection des « Plans en relief des places fortes » réunie par Louvois pour le compte de Louis XIV, collection enrichie jusque sous Napoléon III. On y voit en particulier les remparts et les bâtiments religieux qui rythmaient la vie quotidienne des habitants.

Un peu d’histoire :

Le bâtiment fut construit aux alentours de 1507 à la demande de Bernat Xanxo, un riche marchand de la ville. Ce personnage s’est fait représenté à différents endroits, lui et son épouse Elizabeth. Un deuxième propriétaire personnalisera également l’édifice, des membres de la famille Llupia.

Le XVIIIe siècle verra l’apparition de l’escalier monumental. Au XIXe siècle quelques modifications vinrent changer l’intérieur. La salle en façade du premier étage fut scindé en deux pour créer un petit salon de style néo-gothique tendance romantique. Lors de la création de cette salle les fenêtres ont été agrandi. c’est là l’origine de la disparition d’une partie de la frise sculptée que l’on trouve en façade.

Enfin en 1920 et 1942 les appartements situés en façade arrière furent réaménagés.

La frise sculptée en façade :

Elle représente une mise en garde contre les péchés dont tout bon chrétien devait s’affranchir. Elle est en deux parties.

La partie gauche représente les péchés. Le lion symbolise l’orgueil, le changeur à sa table et sa chouette représente l’avarice. La luxure et la gourmandise sont particulièrement réalistes…

Sur la partie droite se trouve l’enfer. Une corde relie les deux parties, et l’on voit bien les diables de l’enfer tenter d’attirer les personnages de la partie droite. Au centre un crâne décharné représente le passage de la vie à la mort.

Sous les parties détruites se trouvaient la plupart des scènes de châtiment. La frise se termine par un enterrement.

source : http://pyreneescatalanes.free.fr/Thematiques/Batiments/Histoire/CasaXanxo.php

Casa Xanxo, a mansion in the historic heart of the city of Perpignan

Located rue de la iron hand, Casa Xanxo home is built in the fifteenth century Perpignan and has the distinction of having survived the ages without undergoing big changes. Now owned by the city of Perpignan, it can be visited for free.

On the ground floor, apart from the garden features a vaulted room with carved capitals. The first floor contains a salon of woodland – the ceilings are beautiful – and a small lounge of the Empire style. You will find such a large scale model of representing the city of Perpignan in the sixteenth century.

This second show presents a copy of the relief plan outlined at the Museum of Relief Maps in Paris, representing Perpignan in the seventeenth century. The original was created in 1686, it is part of the collection « Plans relief strongholds » convened by Louvois on behalf of Louis XIV collection enriched up under Napoleon III. We see in particular the walls and religious buildings punctuating the daily lives of residents.

A little history:

The building was built around 1507 at the request of Xanxo Bernat, a wealthy merchant of the city. This character has been shown in different places, he and his wife Elizabeth. A second owner also customize the building, members of the family Llupia.

The eighteenth century saw the emergence of the monumental staircase. In the nineteenth century some modifications change came inside. The room in front of the first floor was divided in half to create a small living room Gothic Revival style romantic trend. When creating this room windows were enlarged. this is the origin of the disappearance of part of the sculptured frieze found on the front.

Finally in 1920 and 1942 apartments located on the rear panel were redeveloped.

The frieze carved façade:

It is a warning against the sins which every good Christian should be free. It is in two parts.

The left side represents sins. The lion symbolizes pride changer at his table and his owl represents greed. Lust and gluttony are particularly realistic …

On the right side is hell. A rope connects the two sides, and we see the devils of hell trying to get the characters from the right. In the center a fleshless skull represents the passage from life to death.

Under the destroyed parts were most scenes of punishment. The frieze ends with a funeral.

source: http://pyreneescatalanes.free.fr/Thematiques/Batiments/Histoire/CasaXanxo.php