Se connecter Login

 

« Perpignan, 1848-1939 – La cité et les Architectes », un siècle d’architecture perpignanaise« Perpignan, 1848-1939 – The city and Architects, » a century of architecture Perpignan

« Perpignan, 1848-1939 – La cité et les Architectes », un siècle d’architecture perpignanaise

Les Éditions du Lieu Dits publient un nouvel ouvrage dans la collection Focus Patrimoine Languedoc-Roussillon : Perpignan, 1848-1939 – La cité et les Architectes.

« Perpignan, 1848-1939 – La cité et les Architectes »

Avec son nouvel ouvrage, la région Languedoc-Roussillon nous invite à parcourir un siècle d’architecture perpignanaise, mais pas n’importe quel siècle : de 1848 à 1939, Perpignan connait un profond processus de transformation urbaine. C’est à cette période qu’elle abandonne son statut de place forte pour devenir la ville contemporaine que nous connaissons aujourd’hui. Perpignan, 1848-1939- La cité et les Architectes propose de révéler l’histoire de la ville et la spécificité de son paysage architecturale à travers ses monuments et son bâti: de l’éclectisme du XIXème siècle au modernisme du XXème en passant par l’Art Nouveau, l’Art déco et le régionalisme.

Extraits :

« La ville de Perpignan est héritière aujourd’hui encore d’un vaste passé militaire et religieux de la période médiévale et moderne. Perpignan fut, la cathédrale Saint-Jean et la Loge de Mer entre autres monuments nous le rappellent, l’une des capitales de la Catalogne au Moyen Âge. Perpignan fut aussi cité stratégique et tête d’un réseau de places fortes dans la zone frontalière changeante et conflictuelle qui séparait deux des plus puissantes monarchies de l’Europe moderne, l’Espagne et la France. La porte du Castillet et les bastions autour du palais des rois de Majorque en témoignent. En parallèle à cette destinée, la ville de Perpignan a toujours fait preuve de dynamisme.

Cet héritage a imposé à Perpignan jusqu’au début du XXe siècle la morphologie d’un espace fortifié, saturé et incompressible et l’image immuable d’une ville d’Ancien Régime. Pourtant, la cité est confrontée comme toute autre à la modernisation sociale, productive et technique. Depuis le Moyen Âge et sans interruption, le commerce et la manufacture se développèrent dans la capitale du Roussillon. Mais l’absence d’une architecture monumentale des périodes contemporaines pouvant concurrencer, par exemple, le palais des rois de Majorque, a rendu imperceptible l’importance quantitative et qualitative du bâti perpignanais des XIXe et XXe siècles. Par ailleurs, l’image de la modernité artistique des avant-gardes au XXe siècle en Roussillon a été associée à Collioure et à Céret, aux cercles artistiques des fauvistes et des cubistes, et dissociée de la ville de Perpignan. »

La collection Focus Patrimoine Languedoc-Roussillon a été créée par la Région Languedoc-Roussillon afin de mettre en valeur son patrimoine culturel, scientifique et technique, en portant à la connaissance de tous les publics les résultats des enquêtes de l’Inventaire général du Patrimoine culturel, ainsi que les travaux de chercheurs associés.
source patrimoine-environnement.fr
« Perpignan, 1848-1939 – The city and Architects, » a century of architecture Perpignan

Publishing Place Sayings publish a new book in the collection Focus Heritage Languedoc-Roussillon: Perpignan, 1848-1939 – The city and Architects.

« Perpignan, 1848-1939 – The city and Architects »

With his new book, the Languedoc-Roussillon region invites us to go through a century of Perpignan architecture, but not just any century: from 1848 to 1939, Perpignan experiencing a deep urban transformation process. It was at this time that she abandons his stronghold of status to become the modern city we know today. Perpignan, 1848-1939- The city and Architects proposes to reveal the history of the city and the specificity of its architectural landscape through its monuments and buildings: the eclecticism of the nineteenth century modernism of the twentieth through the Art Nouveau, Art Deco and regionalism.

Excerpts:

« The city of Perpignan is still heir to a vast military and religious past of medieval and modern period. Perpignan was the St. John’s Cathedral and Loge de Mer among other monuments remind us, one of the capitals of Catalonia in the Middle Ages. Perpignan was also cited strategic and head of a network of fortresses in the changing and conflicting border zone that separated the two most powerful monarchies of modern Europe, Spain and France. The door of the Castillet and bastions around the palace of the kings of Majorca demonstrated. Parallel to this destiny, the city of Perpignan has always been dynamic.

This legacy has imposed in Perpignan until the early twentieth century, the morphology of a fortified space, saturated incompressible and unchanging image of a city of Old Regime. However, the city faces like any other social modernization, technical and productive. Since the Middle Ages, uninterrupted, trade and manufacturing were developed in the capital of Roussillon. But the lack of monumental architecture of contemporary times that can compete, for example, the palace of the kings of Majorca, made imperceptible quantitative and qualitative importance of the Perpignan built the nineteenth and twentieth centuries. Moreover, the image of the modern artistic avant-garde in the twentieth century has been associated Roussillon Collioure and Céret, artistic circles Fauvist and Cubist, and separated from the city of Perpignan.  »

Focus Heritage Collection Languedoc-Roussillon was created by the Languedoc-Roussillon Region to showcase its cultural heritage, science and technology, by bringing to the attention of all public the results of investigations of the General Inventory of Cultural Heritage as well as research associates work.
origin : patrimoine-environnement.fr