Se connecter

 

Marché du logement en région Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées : un dynamisme qui devrait se poursuivre en 2016

Marché du logement en région Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées : un dynamisme qui devrait se poursuivre en 2016

Le Crédit Foncier a livré son analyse du marché immobilier de la région Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées (bilan 2015 et perspectives 2016) lors d’une conférence le 31 mars 2016 à Toulouse.

Ancien : un marché en forte évolution dans la région Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées

Dans le département de la Haute-Garonne, le volume de transactions est en hausse de 12,4 % en 2015 par rapport à 2014. L’activité est repartie dans la majorité des départements, notamment dans l’Aveyron (+25,2 %), le Lot (+22,8 %), les Hautes-Pyrénées (+14,2 %), l’Ariège (+13,0 %) ; seuls trois départements affichent une baisse du volume de transactions : le Tarn (-5,2 %), les Pyrénées-Orientales (-7,8 %) et la Lozère (-8,2 %). La forte hausse du volume de transactions dans l’ancien constatée dans quasiment toute la nouvelle région Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées, résultante d’un premier semestre atone et d’une nette reprise au 4ème trimestre, reflète celle enregistrée au plan national (+15,7 % vs 2014).
En 2015, l’activité dans l’ancien en Haute-Garonne a représenté 29 % du total des transactions de la nouvelle région Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées, suivi par le département de l’Hérault (25 % des transactions).
D’une façon générale, les prix* les plus élevés sont constatés dans les communes littorales. L’année 2015 a connu, pour les appartements, une légère correction des prix à la baisse dans les départements qui avaient le plus progressé et un rattrapage des prix dans les autres. Le prix moyen au m² à fin 2015 d’un appartement ancien s’établit à 1 641 euros à Perpignan, 1 889 euros à Nîmes, 2 718 euros à Toulouse et 2 760 euros à Montpellier.
En Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées, le marché des maisons individuelles a été plus contrasté avec la poursuite d’une correction à la baisse des prix* dans la majorité des secteurs. Une maison ancienne vaut ainsi en moyenne 196 619 euros à Perpignan, 237 825 euros à Nîmes, 317 343 euros à Montpellier et 340 536 euros à Toulouse.
Neuf : une activité en baisse accompagnée par de fortes disparités des prix dans la région Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées

12 068 logements neufs ont été réservés en 2015 en région Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées, soit 12 % du total France.
40 700 permis de construire ont été octroyés en 2015, soit une baisse de 6,2 % par rapport à 2014.
39 000 logements ont été construits en 2015, soit une hausse annuelle de 3,4 %.
Le prix* moyen /m² d’un appartement neuf en 2015 se situe à 3 729 euros à Toulouse, 3 537 euros sur la métropole de Toulouse et 3 560 euros pour la nouvelle région Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées. Une maison vaut 233 213 euros sur l’agglomération toulousaine, 230 822 euros pour la métropole toulousaine et 178 557 euros dans la région Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées.
Les conditions de crédit à l’habitat ont été extrêmement favorables en 2015, avec un niveau moyen de taux d’intérêt de 2,20 % fin décembre 2015. Ainsi, pour un financement avec une durée et une mensualité identiques, un particulier réalise un gain de 25 % de pouvoir d’achat immobilier en sept ans (fin 2015 vs fin 2008).

Pour 2016, dans un contexte de taux d’intérêt qui devraient rester très bas, autour de 2,20 %, l’activité du marché du logement devrait poursuivre l’évolution favorable engagée fin 2015 et rester soutenue en région Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées, avec toutefois des disparités évidentes en fonction des départements.

* Pour les données de prix, la source est : Les Prix Immobiliers / Crédit Foncier Immobilier, janvier 2016.

Source : Crédit Foncier

Pas de commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *